À propos

Artiste français né en 1960 ;  formé aux métiers d’arts et de la décoration.

Mon parcours artistique a commencé avec la découverte de la pâte à modeler, de la couleur en tube et de ma première boite à outils.

J’ai commencé à peindre lorsque j’avais 15 ans. Ce qui n’était qu’un loisir se transforme peu à peu en véritable passion. Passion pour l’art, la peinture, la matière.

J’ai poursuivi une formation artistique et travaillé auprès de différentes organisations. L’art a toujours occupé une place très importante dans mon évolution. Je voyais dans la peinture une manière de révéler les sentiments.

Avide d’apprendre, à la fois sur le plan de la technique et de l’expression, j’ai exercé dans des domaines très variés. J’ai ainsi passé l’essentiel de mon temps dans le monde des arts, du décor et de l’artisanat.

Sensible aux théories contemporaines de l’art et de la perception de l’objet dans l’espace, mon obsession m’a amené à évoluer. Je me suis mis à travailler sur un support particulier : des vieux murs, fafriqués à base de poudres diverses, de bois, de matières nobles ou de récupération. Dans les années 1980-1990, je signe de nombreuses installations et scénographies. En parallèle, mon travail de peintre figuratif évolue. J’adopte définitivement le mur comme support. Recréés de toute pièce, ces murs me permettent de travailler dans mon atelier d’Angers. Je me faire remarquer de quelques collectionneurs.

Ma première exposition de peinture a eu lieu au sein d’un collectif de créateurs à Strasbourg, en 1979. Trois expositions successives viennent clore cette période.

La démarche artistique :

Au fil des années, un projet a pris forme. Au travers de l’image, j’interroge l’espace-temps.

Par mon utilisation de la matière, je fabrique traces et empreintes. En outre, la reconstruction de fragments de murs dans l’espace de l’atelier induit l’obligation d’une frontière entre l’espace réel et l’espace fictif.  Je prépare une rencontre, un face à face qui tend à l’identification face au mur.

Je mets dans mes volumes beaucoup d’éléments tendent à rappeler le réel. Je traite le mur à la fois comme matériau plastique (texture, couleur, matière), espérant réinventer des choses qui ne se voient pas mais s’imaginent. C’est une démarche qui a pour objet de fondre physiquement l’image dans le mur.

Je résumerai ainsi mon travail : c’est un bout de réalité reconstruit dans lequel se glissent des éléments de fiction.

Je cherche à créer des éléments  qui visent à interroger cet espace, une surface de pierres reconstruites, un support qui se veut réel.

Si vous souhaitez obtenir un aperçu de mes oeuvres, n’hésitez pas à les consulter à la rubrique “Portfolio”.

Thierry Legrand